Thèmes de recherche

  • Grands événements (dont Jeux Olympiques) et (ré)aménagements urbains
  • Jeux olympiques, participation citoyenne et trajectoires citadines
  • Dynamiques d'aménagement, régimes politiques et capitalismes

Biographie

Normalien et agrégé de géographie, Raphaël est docteur en aménagement de l'université de Lyon. En parallèle, il est aussi diplômé d’histoire à l'université de Lyon et de langue et civilisation japonaises à Science Po Lyon. Il a par ailleurs étudié la sociologie à l'université de Tokyo, et les politiques publiques à l'université Chūō, au Japon.

Actuellement chercheur à l’Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise de Tokyo (UMIFRE 19), il a été chargé de cours et collaborateur scientifique pendant 4 ans à l'université de Genève, à laquelle il est toujours chercheur associé via le département de géographie et l’Institut GEDT.

Proche d’une posture néo-marxiste, ses travaux analysent dans la perspective d’une économie politique critique les relations entre dynamiques d’aménagement, régimes politiques et capitalismes dans plusieurs terrains, dont Tokyo se trouve être le principal. Actuellement responsable d’un projet de recherche sur le rôle des grands événements (dont les Jeux olympiques) dans les dynamiques d’urbanisation au Japon depuis les années 1930, il s’intéresse à trois autres sujets très contemporains : les politiques de renaissance urbaine et la verticalisation des espaces centraux, associées à une réflexion plus large sur les mécanismes de fixation du capital (spatial fix) ; les conséquences de la révolution du numérique sur les modèles d’aménagement (smart cities), les formes, la gouvernance et la dynamique des espaces urbains, en particulier les espaces publics ; le vieillissement de la population et ses impacts sur les marchés immobiliers ainsi que sur la fabrique des villes.

Recherche et activité internationale

Raphaël a participé à plusieurs programmes de recherches internationaux, dont un projet sur les impacts immobiliers et urbains des Jeux olympiques financé par le Centre d’Etudes Olympiques du CIO en 2017, un projet co-fund entre les universités de Genève et de Keio (Tokyo) sur les Jeux Olympiques en 2017, ou encore le projet Skyline financé par l’ANR entre 2013 et 2016, donnant lieux au colloque sur la ville verticale à Lyon en 2015. Il a également été associé au séminaire du projet « la fabrique narrative de la ville » financé par le fonds FNS-COST à Genève en 2021.

Depuis l’obtention de son doctorat en 2015, Raphaël a été soutenu par la Fondation Palladio et de la Fondation Schmidheiny pour ses recherches en immobilier, ainsi que par le Centre d'Études Olympiques, le programme de bourses d'excellence de la Confédération suisse pour chercheurs étrangers, la Japanese Society for the Promotion of Sciences, la Fondation maison de sciences de l’homme et l'Ecole Française d’Extrême Orient pour ses travaux sur les Jeux olympiques. Il a aussi reçu des financements de Campus France via les programmes Zhang Heng et Xu Guangqi et la Région Rhône-Alpes via le programme Explora Doc pour ses travaux sur les smart cities ou la renaissance des centres urbains.

 En tant que spécialiste de l'urbain, Raphaël a mené des missions de consulting pour divers institutions publiques et grands groupes privés européens. En plus de ses relations privilégiées avec La Fabrique de la Cité, il a collaboré avec les groupes VINCI, ENGIE (Crigen) ou encore Colliers International (ancien cabinet stratégique d'Icade), ainsi que la start-up Sciago.

Publications

Articles publiés dans des revues avec comité de lecture

  • 2021 - Essafi Y., Simon A., Languillon R., A methodology to analyze local housing wealth divergences in an aging shock context: application to the case of France, European Planning Studies, n°29:6, pp. 1071-1091 URL : https://doi.org/10.1080/09654313.2020.1813692
  • 2017 - Languillon R., Villes verticales et capitalismes urbains : économie politique de la grande hauteur au « stade Dubaï » des relations capital-urbanisation, Géographie et Culture, n°102, pp. 31-53. URL : https://journals.openedition.org/gc/5245
  • 2017 - Kamelgarn Y. et Languillon R., Diffusion des certifications environnementales sur le marché des bureaux franciliens, Revue d’Economie Régionale et Urbaine, n°2017-1, pp. 77-108.
  • 2016 - Languillon R., Leprêtre N. et Granier B., La stratégie de la smart city au Japon : expérimentations nationales et circulations globales, Echogéo, n°36. URL :
  • https://echogeo.revues.org/14598
  • 2012 - Languillon R., Mujô, nagare, fukkô : entre tradition et modernité, le Tokyo Skytree et la culture de l’impermanence, du flux et de la renaissance au Japon, Transtext(e)s Transcultures, n°7.  URL : http://transtexts.revues.org/463 

Coordinations de numéro spécial de revues avec comité de lecture

  • 2021 - Languillon R., Digitalization and Urban Experiences of Public Spaces, Special issue, Articulo - The Journal of Urban Research (accepté en comité éditorial, à paraître en septembre 2021)

Chapitres d'ouvrage avec comité de lecture

  • 2021 - Languillon R., Gagnam Style, in Jean-François Staszak et Raphaël Pieroni (dir.), Monde enchanté, Genève, Editions Georg, pp. 76-77
  • 2021 - Languillon R., Espace-temps de la ville : la crise matricielle de l'aménagement urbain dans les démocraties occidentales, in Chenu José-Michaël (eds.), Construire plus vite la ville durable. Nouveau modèle et partenariats, Paris, Editions Eyrolles, pp. 55-79
  • 2018 - Languillon R., Les « smart » communities japonaises : quel projet sociétal en Asie ?, in Desponds D. et Nappi-Choulet I.  (dir.), Territoire intelligent, un modèle si smart ?, Paris, Editions de l'Aube, pp. 49-60.
  • 2017 - Languillon R., Les villes-nouvelles smart au Japon : modèle éco-soutenable pour les métropoles asiatiques ?, in Leducq D., Scarwell H.-J. et Ingallina P., Modèles de la ville durable en Asie. Utopies, circulation des pratiques, gouvernance, Peter Lang Publisher, pp. 185-204.
  • 2015 - Languillon R., Approprier, dés-approprier, s’approprier : des égarements de la ville d’exception à l’intermédiation de la ville durable à Tokyo (chapitre 5), in Lucie K. Morisset (dir.), S'approprier la ville. Le devenir-ensemble, du patrimoine urbain aux paysages culturels, Montréal, Presses de l’Université du Québec

Responsabilités (scientifiques, administratives et pédagogiques)

Actuellement chercheur titulaire de l’UMIFRE 19 à Tokyo et chercheur associé à l’Université de Genève, Raphaël est aussi vice-président du comité éditorial de la revue scientifique à comité de lecture ARTICULO – Journal of Urban Research. Il est aussi membre du comité scientifique de CLAMEUR (Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux), association fondée par cinq acteurs majeurs du marché locatif français dont PLURIENCE et FONCIA et rejointe par 28 membres associés dont Gecina, Bouygues Immobilier ou Nexity, afin de mieux connaître l’état du marché locatif résidentiel en France.

Au cours des dix dernières années, il a enseigné à temps plein dans cinq universités européennes : Lyon 2 de 2010 à 2013 en tant qu’assistant ; Nantes en 2013-2014, Perpignan en 2014-2015 et Rouen en 2016-2017 en tant qu’ATER ; Genève en 2017-2021 en tant que chargé de cours et collaborateur scientifique. Il a également été chargé d’enseignement à temps partiel ou vacataire ponctuel dans d’autres universités, dont Paris Dauphine (2022), Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (2019), Université de Neuchâtel (2019), Université de Chuo au Japon (2018)…

De 2016 à 2021, il a été membre du jury du concours d’entrée de l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (épreuve de spécialité de géographie). Il a eu la charge de la préparation de l’agrégation interne d’histoire-géographie du rectorat de Lyon en 2009-2010.